LE CONCEPT

Rekall est un logiciel qui permet de documenter les « digital performances » (c¹est-à-dire les spectacles qui intègrent de la vidéo, des dispositifs interactifs temps réel, des dispositifs sonores numériques, etc.) en prenant en compte le processus de création, la réception et les différentes formes d¹un spectacle.

À partir de la captation vidéo du spectacle, Rekall permet d’agréger différents types de documents afin de créer des « captations enrichies ». Ce logiciel s¹adresse à la fois aux artistes, aux techniciens et au grand public. Il est une réponse aux problématiques de documentation et de conservation des arts à composante technologique, ainsi qu’aux difficultés rencontrées par les artistes lors de la reprise d¹un spectacle dont les technologies sont devenues obsolètes. À la fois simple d¹usage et rigoureux et la gestion des métadonnées), Rekall permet de nombreux usages. Les « captations enrichies » d¹une œuvre sont accessibles sur un site Internet dédié.

télécharger le dossier de presse      DOWNLOAD THE PRESS KIT

MEMOREKALL, LA VERSION SIMPLIFIÉE ET À VISÉE PÉDAGOGIQUE DE REKALL

Une webapp gratuite et open source pour la médiation numérique des œuvres.
MémoRekall est la version extrêmement simplifiée du logiciel Rekall, à usage du grand public et des scolaires. MémoRekall permet d’annoter des captations vidéo pour réaliser des webdocumentaires autour d’une œuvre en agrégeant différents documents et en les commentant.. Il s’agit d’une nouvelle approche du cahier pédagogique, de la captation vidéo et de la médiation avec les outils numériques d’aujourd’hui, dans une dimension créative et collaborative. Les internautes peuvent contribuer, seul ou à plusieurs, à la création d’un webdoc.

Rekall répond à une véritable demande

  • des régisseurs : avoir un outil qui permette une prise de note rapide pendant les répétitions sur les dispositifs technologiques et qui permette d¹agréger tous les documents techniques.
  • des artistes : avoir un outil et une méthodologie qui permette de sauvegarder les différents éléments du spectacle (techniques, esthétiques, conceptuels) afin d¹en assurer la reprise (en tenant compte de l¹obsolescence des technologies) et la diffusion (avoir un document avec la revue de presse, les fiches techniques, les biographies, etc à transmettre au théâtre qui accueille le spectacle en tournée).
  • des historiens : avoir un outil qui permette de documenter ce type de spectacle en tenant compte du processus de création et des différentes variantes ainsi que de la multiplicité des types de documents.
  • du public : avoir un outil qui permette de comprendre les œuvres et avoir accès à des « documentaires enrichis ».

Rekall permet de documenter un spectacle à plusieurs moments de sa vie

  • pendant les répétitions (aide aux régisseurs)
  • juste après la création (aide aux artistes pour la reprise du spectacle lors d¹une date ultérieure)
  • après la création (documentation historique ­ « captations enrichies » à destination du public)

Aller sur le site de Rekall


Ce projet se situe au carrefour de la valorisation de documents culturels numériques existants, de la création de contenus culturels enrichis et de la mise en place d¹espaces critiques et collaboratifs. Il entend favoriser de nouveaux usages, en amont ou en aval du spectacle : documentation des processus de création, conservation de documents d¹archives numériques, mise en valeur de l¹impact des technologies sur les arts de la scène, prise en compte de la réception de l’œuvre par le public et la critique, possibilité de se servir du logiciel comme « mémo » pour documenter les différentes régies techniques et faciliter la reprise d¹une œuvre à plusieurs mois ou années d¹intervalle, etc.

Feedback de Mylène Benoît, chorégraphe et metteur en scène


REKALL A ÉTÉ PRÉSENTÉ DANS PLUSIEURS COLLOQUES À TRAVERS L’EUROPE

29 septembre 2015 > Présentation du projet dans le cadre de l’International Smart Culture Week > plus d’infos
11 juillet 2014 >
 COLLOQUE Digital Humanities > LAUSANNE (CH) > « Arts de la scène et Big Data : conception et développement du logiciel Rekall »plus d’infos ici

15 juillet – 16h302014> WORKSHOP – rencontres professionnelles du Festival d’Avignon, ISTS
31 juillet2014> COLLOQUE Firt, UNIVERSITÉ DE WARWICK (GB) plus d’infos ici
14 novembre 2014 > lancement de la V1 de Rekall au phénix scène nationale

15 mai 2014> colloque Thinking Bodies/moving Minds dans le cadre du projet européen Labo 21 > ANVERS (B) plus d’infos ici
16 mai 2014> journée d’études « Les oublis de l’histoire du théâtre » > BNF, labex Arts H2H, PARIS (B) plus d’infos ici
22 mai2014> Journées de l’Informatique Musicale > BOURGES (F) plus d’infos ici
27 mai2014> colloque Humanités numériques > MESHS, Lille plus d’infos ici
2 juin2014> « Audiovisuel et numérique au service de la danse : transmission, enseignement, développement des publics » – Journée professionnelle de réflexion, organisée par le MCC, le Centre National de la Danse et la Maison de la Danse, Lyon  plus d’infos ici
12 juin2014> Présentation au Fresnoy > LILLE

14 au 16 juin 2014> workshop « Partition(s) : objet et concept de la scène contemporaine » > La Manufacture, LAUSANNE (CH) plus d’infos ici

Aperçus du logiciel Rekall

projet initié et conçu par Clarisse Bardiot, en collaboration avec Buzzing Light et Thierry Coduys

production le phénix scène nationale Valenciennes avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication Direction Générale de la Création Artistique dans le cadre de l’Appel à Services Culturels Numériques Innovants coordonné par le secrétariat général du ministère de la Culture et de la Communication, du Fresnoy – Studio national des arts contemporains, de MA scène nationale – Pays de Montbéliard et du Centre national des Arts du Cirque
production cofinancée par PICTANOVO avec le soutien du Conseil Régional Nord-Pas de Calais, de Lille Métropole Communauté Urbaine, de la CCI Grand-Hainaut, du Centre National du Cinéma et de l¹image animée, de la Direction générale de la création artistique – ministère de la Culture et de la Communication

Rekall a été retenu parmi les lauréats de  l’appel à projets «Services numériques culturels innovants» du ministère de la Culture et de la Communication

  • partagez :