fleche

ÉDITO 2016

PRATIQUES DES COMMUNS

Depuis 2009, une aventure s’est inventée ici. Avec vous. Nous pouvons en être fiers. Un espace commun d’émotions, d’échanges, d’ateliers artistiques où se croisent des enfants des classes primaires, des seniors, de jeunes parents, des entreprises, des associations, des collégiens, des lycéens, des étudiants, des responsables politiques et des citoyens engagés venus pour deux tiers de notre territoire métropolitain.

Un espace commun où se croisent aussi des artistes venus des Hauts-de-France, pour moitié, et des créateurs venus aussi du Brésil, de Tunisie, de Turquie, du Moyen-Orient, du Canada – des quatre continents… et d’Europe bien sûr, avec six projets soutenus par la Commission européenne dont le phénix était partenaire.

Des espaces communs, il nous en reste peu aujourd’hui. Il nous appartient d’en prendre soin et de donner ce goût aux générations à venir. La culture, comme la santé, l’éducation mais aussi l’eau, l’air… Une culture qui choisirait « la reproduction du même » comme modèle et revendication de son identité, contre l’ouverture à l’autre, prend le risque des plus dangereuses asphyxies. La culture d’un pays, d’un territoire, n’est-ce pas ce bien commun qui se nourrit de l’ouverture à l’autre, de sa qualité d’« ipséité » comme l’écrivait Paul Ricoeur ?

Notre espace commun, c’est le combat que nous avons choisi. Aujourd’hui, plus qu’hier, nous le connaissons. Contre l’ignorance, contre les idées reçues, contre le fatalisme, contre le fanatisme, il nous appartient de créer notre devenir commun : le cabaret de curiosités sera dédié à ce thème et deux rencontres avec Sophie Wahnich et Marcel Gauchet nous permettront d’interroger les liens entre laïcité et démocratie. Nous retrouvons pour cette saison les ingrédients qui font la singularité du phénix : une programmation exigeante pour tous les publics, de grands classiques revisités par de jeunes collectifs artistiques, des spectacles à voir en famille, des temps forts de création, des ateliers nomades, des actions décentralisées, des échauffements de spectateurs, des projets pilotes croisant culture, emploi et économie, une halte-garderie, un restaurant et une équipe aux petits soins.

Une nouveauté et de taille ! Nous lançons un Pôle européen de création, permettant de renforcer la présence à Valenciennes de nos artistes associés et d’accompagner de jeunes artistes qui rayonnent en Europe et dans le monde. Depuis 2009, ce sont 32 créations produites à Valenciennes qui ont joué plus de 1 800 fois dans 27 pays différents. De New York à Sydney, de Rio à Jérusalem, notre territoire métropolitain est identifié comme un lieu d’invention, de création, de renouveau grâce aux artistes que nous avons accompagnés. Valenciennes mérite plus que jamais son doux nom d’ « Athènes du Nord ».

Romaric Daurier, directeur du phénix scène nationale

  • partagez :